Pourquoi faire un investissement Immobilier en colocation ?
logo investir dans l'ancien blanc
  1. Articles
  2. Pourquoi faire un investissement Immobilier en colocation ?

Pourquoi faire un investissement Immobilier en colocation ?

Investir signifie allouer des ressources telles que de l'argent, du temps ou des efforts, dans le but de générer des revenus futurs ou d'augmenter son capital. Cette démarche vise à améliorer votre santé financière, réaliser vos rêves, donner plus de valeur à votre épargne, ou bien préparer un complément de revenus pour votre retraite.

Mais, pourquoi choisir de placer son argent dans l'immobilier, et en particulier dans la colocation ?

Cet article explique pourquoi l'investissement immobilier en colocation est attractif. Le principe est simple : louer un bien à plusieurs locataires, souvent des étudiants ou des jeunes professionnels. Nous allons détailler comment cette approche peut maximiser votre rentabilité locative, simplifier la gestion du bien, et satisfaire la demande croissante d'hébergements abordables dans les grandes agglomérations.

Vous découvrirez également des astuces précieuses pour faire de votre investissement en colocation un véritable succès.

Maximisation de la rentabilité locative

L'un des principaux atouts de l'investissement immobilier en colocation est sa capacité à maximiser la rentabilité locative. Cette dernière est le rapport entre les revenus générés par la location et le prix d'achat du bien. On distingue deux types de rentabilité : la rentabilité brute et la rentabilité nette.

La rentabilité brute est calculée en divisant les loyers annuels perçus par le prix d'achat du bien. La rentabilité nette, quant à elle, soustrait du calcul de la rentabilité brute les charges et les impôts.

Comment l'investissement en colocation peut-il donc booster la rentabilité nette ?

Rentabilité nette plus élevée

L'investissement en colocation éleve la rentabilité nette de différentes manières. Premièrement, en louant un bien à plusieurs locataires, il est possible de fixer des loyers individuels plus élevés, augmentant ainsi le revenu total. Par exemple, un appartement de 60 m² loué à 800 euros/mois à un seul locataire représente une rentabilité brute de 6,67 %. Le même appartement, s’il est loué à trois colocataires à 350 euros/mois chacun, affiche une rentabilité brute de 8,75 %.

De plus, des dispositifs fiscaux tels que la loi Pinel, la loi Censi-Bouvard ou le statut de loueur meublé professionnel, permettent d'alléger ou d'annuler les taxes sur les revenus locatifs. Par exemple, la loi Pinel offre une réduction fiscale pouvant atteindre 21 % du prix d'achat pour une location de 12 ans, sous certaines conditions.

La gestion locative optimisée réduit également les dépenses d'entretien, de réparation et d'assurance. Une option consiste à confier cette gestion à une plateforme spécialisée ou à souscrire une assurance habitation globale pour les colocataires, couvrant les dommages éventuels.

Optimisation des surfaces locatives

Optimiser les surfaces locatives signifie maximiser le nombre de chambres et aménager les espaces communs pour rendre le logement plus attractif. Les grandes surfaces ont souvent un meilleur prix au mètre carré, ce qui améliore la rentabilité brute. Par exemple, à Paris, le prix moyen au mètre carré d'un appartement de 4 pièces est moins élevé que celui d'un studio.

En adaptant l'espace, comme transformer un salon en chambre, ou en aménageant les parties communes (cuisine, salle de bain) de manière fonctionnelle, le logement devient plus attractif pour les locataires potentiels, augmentant ainsi les demandes et la fidélisation.

Minimisation de la vacance locative

La colocation minimise la vacance locative, un avantage majeur dans les villes où la demande de logements abordables excède l'offre. Entre 2013 et 2018, le nombre de colocataires en France a augmenté de 43 %, témoignant de l'attrait croissant pour ce type d'habitation.

Investir dans un bien situé dans une zone à forte demande assure un taux d'occupation élevé et diminue le risque d'impayés. En cas de départ d'un colocataire, il est plus facile de trouver un remplaçant, réduisant ainsi le risque de vacance. Les baux individuels permettent de gérer les changements de colocataires sans devoir établir un nouveau bail commun.

Optimisation de la gestion locative

L'un des principaux atouts de l'investissement immobilier en colocation réside dans l'optimisation de la gestion locative. Cela englobe toutes les tâches requises pour maintenir la location en bon ordre de fonctionnement, incluant les aspects administratifs, techniques, juridiques, et financiers. Pour le propriétaire, cela peut souvent être source de stress et de nombreuses contraintes, puisqu'il doit s'engager dans des activités telles que la recherche de locataires, la rédaction des baux, le recouvrement des loyers, ou encore la gestion des sinistres. Comment l'investissement en colocation simplifie-t-il tous ces processus ?

Partage des charges entre les colocataires

La colocation favorise le partage des charges entre les colocataires, allégeant ainsi la charge financière individuelle et facilitant le paiement des loyers au propriétaire. Les charges locatives incluent généralement les dépenses pour l'entretien et le fonctionnement de l'habitation, telles que l'eau, l'électricité, le chauffage, et les ordures ménagères. Ces frais sont souvent répartis proportionnellement à l'espace occupé par chaque colocataire ou suivant un accord préalable entre eux. Une stratégie astucieuse peut consister pour le propriétaire à encourager les colocataires à souscrire à un contrat d'énergie commun, permettant d'accéder à des tarifs plus avantageux et simplifiant la gestion des factures.

Gestion simplifiée grâce aux agences spécialisées

Recourir à des agences spécialisées dans la colocation peut considérablement simplifier la gestion locative. Ces agences offrent une gamme de services conçus pour répondre aux besoins spécifiques des propriétaires et des colocataires, incluant la recherche de locataires, la rédaction des baux, le recouvrement des loyers, la gestion des sinistres, et les états des lieux d'entrée et de sortie. Elles proposent également des garanties contre les loyers impayés, la vacance locative et les dégradations du logement. Pour le propriétaire, cela signifie une gestion locative déléguée à des professionnels, en contrepartie de frais de gestion qui varient selon le service choisi. Par exemple, ColocR est une agence qui se spécialise dans la colocation et offre des services de gestion pour environ 6 % du loyer hors charges.

Flexibilité dans la gestion des baux

Enfin, l'investissement en colocation apporte une grande flexibilité dans la gestion des baux, qui sont les contrats de location liant le propriétaire aux colocataires. Il existe principalement deux formes de baux en colocation : le bail commun et le bail individuel. Le bail commun engage collectivement tous les colocataires, les rendant solidaires pour le paiement du loyer. Cela signifie que la défaillance de paiement par l'un entraîne la responsabilité pour les autres. En revanche, le bail individuel établit un contrat séparé avec chaque colocataire, ne le tenant responsable que de sa propre part. Cette flexibilité permet au propriétaire de gérer les arrivées et départs des colocataires de façon plus autonome, sans la nécessité de renouveler un bail commun à chaque changement.

Le choix entre un bail commun ou individuel dépendra des préférences du propriétaire, qui devra évaluer les avantages et les inconvénients de chaque option.

Réponse à la demande croissante pour des logements abordables

L'investissement immobilier en colocation représente une solution clé face à la demande croissante de logements abordables. Il s'agit de proposer des logements où le loyer ne dépasse pas 30 % du revenu du locataire. Cette approche répond parfaitement aux besoins et attentes des populations urbaines, souvent confrontées à une pénurie et à la cherté du logement.

Il est pertinent de se demander quelles tendances démographiques et changements sociaux pilotent cette demande. Pourquoi les zones urbaines et étudiantes attirent-elles tant ? Quels bénéfices les bailleurs et locataires retirent-ils de cette configuration ?

Tendances démographiques et changements sociaux

Plusieurs facteurs expliquent la demande croissante pour les logements abordables, notamment :

  • L'augmentation des ménages d'une seule personne, qui sont passés de 31 % en 2013 à 35 % en 2018 en France. Ces personnes, jeunes, divorcées ou veuves, cherchent un logement économique et un moyen de rompre l'isolement.
  • La mobilité professionnelle et géographique, incitant les travailleurs à se déplacer régulièrement. Ils recherchent des logements flexibles et meublés, sans engagement à long terme.
  • La précarité des revenus, affectant particulièrement les jeunes, étudiants, intérimaires, et auto-entrepreneurs. La colocation leur offre l'opportunité de partager le loyer et les charges, attenuant les contraintes financières.

Attrait pour les zones urbaines et étudiantes

Les zones urbaines et étudiantes, caractérisées par un marché immobilier tendu, attirent une large part des demandeurs de colocation. Selon l'INSEE, 80 % des colocataires choisissent de vivre dans de grandes agglomérations, et 40 % dans des villes universitaires, attirés par :

  • Une offre culturelle, sociale, et sportive variée.
  • La proximité des infrastructures essentielles : transport, santé, éducation.
  • Un environnement dynamique et innovant, offrant des perspectives d'emploi.

Cependant, l'accès au logement dans ces zones demeure difficile pour les ménages modestes en raison des prix élevés du marché immobilier. La colocation se présente donc comme une alternative viable.

Avantages pour les bailleurs et les locataires

La colocation est avantageuse tant pour les bailleurs que pour les locataires :

  • Elle permet aux bailleurs d'augmenter les loyers en divisant le bien entre plusieurs locataires et de réduire les risques de vacance locative.
  • Les locataires bénéficient d'un logement plus abordable, d'un meilleur confort grâce à une surface habitable plus grande, et d'une riche expérience sociale.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, l'investissement immobilier en colocation se présente comme une stratégie payante. Elle vous offre l'opportunité de maximiser votre rentabilité locative, d'optimiser votre gestion locative, et de répondre efficacement à l'exigence croissante pour des logements à prix accessibles. Que vous débutiez dans l'investissement ou que vous soyez déjà un investisseur aguerri, la colocation offre des avantages significatifs. Vous pouvez choisir un bien idéal, bénéficier de dispositifs fiscaux favorables, et même confier la gestion locative à des experts. Donc, n'hésitez plus et prenez le pas vers l'investissement immobilier en colocation !

Pour vous guider dans cette aventure, prenez contact avec nous dès aujourd'hui pour profiter d'un accompagnement personnalisé et sans frais.

Découvrez le guide de l'investissement locatif

L'investissement immobilier locatif permet à la fois de se constituer un patrimoine immobilier et de percevoir des revenus locatifs rentables. Pour investir dans la pierre et tirer le meilleur parti de votre placement immobilier, consultez nos guides.

Pour approfondir