Travaux de rénovation : à quelles aides suis-je éligible ?
Rendez-vous
logo investir dans l'ancien blanc
  1. Articles
  2. Pourquoi a-t-on besoin des aides pour les travaux de rénovation thermique ?

Pourquoi a-t-on besoin des aides pour les travaux de rénovation thermique ?

Travaux de rénovation : à quelles aides suis-je éligible ?

Depuis la promulgation de la loi énergie-climat en 2019, le gouvernement français multiplie les efforts pour répondre à l’urgence climatique. Plusieurs aides, subventions et crédits à taux zéro ont été mis en place pour accompagner les Français dans la transition vers une énergie plus verte, qui passe notamment par la rénovation thermique, encore appelée rénovation énergétique. Quelles sont alors ces aides et comment en bénéficier ? Nous y répondrons dans cet article.

Pourquoi a-t-on besoin des aides pour les travaux de rénovation thermique ? 

L’un des objectifs principaux de la loi énergie-climat de novembre 2019 est de lutter contre les passoires énergétiques qui ne sont rien d’autre que des logements à consommation énergétique excessive. Pour ce faire, la loi met en avant l’importance et les bénéfices de la rénovation thermique. Cependant, les travaux que cette dernière implique sont très coûteux. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a décidé d’accompagner les propriétaires qui s’engagent dans la rénovation énergétique de leur bien immobilier à travers les aides rénovations

Les travaux de rénovation concernent entre autres :

  • l’isolation des combles, des murs, des fenêtres et du sol ;

  • le remplacement du système de chauffage par un système plus écologique ;

  • la régulation du système de chauffage ;

  • l’installation de meilleurs systèmes de ventilation. 

Ce sont des travaux qui demandent beaucoup de ressources. Par exemple, les travaux d’isolation par l’intérieur peuvent coûter environ 60 EUR/m², les dépenses pour un chauffage plus écologique se situent approximativement dans la fourchette de 200 à 20 000 euros et il faut prévoir entre 6 000 et 18 000 euros pour un système de ventilation optimal. 

Quelles sont les aides à la rénovation thermique qui existent et comment être éligible ?

MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov’ est une aide à la rénovation lancée depuis janvier 2020 par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Elle se substitue au Crédit d’Impôt pour la transition énergétique (CITE) ou encore au programme « Habiter Mieux Agilité ». Elle subventionne les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation et d’audit énergétique. 

Avec MaPrimeRénov', vous pouvez obtenir en moyenne jusqu’à 20 000 euros pour une durée de 5 ans. Cette aide connaît un fort succès depuis son lancement en raison de son accessibilité et de ses conditions d’éligibilité élargies. En effet, elle est ouverte à tous les propriétaires occupants ou à tout bailleur, selon une grille de revenus. 

L’attribution de l’aide est définie par les travaux à effectuer, le gain écologique qu’ils entraînent, le secteur géographique et les revenus du foyer. Les catégories de bénéficiaires ont été classées sur quatre profils/couleurs, des plus modestes aux plus aisés, selon le plafond de ressources :  

  • MaPrimeRénov’ Bleu ;

  • MaPrimeRénov’ Jaune ;

  • MaPrimeRénov’ Violet ;

  • MaPrimeRénov’ Rose.

Vous pouvez même bénéficier d’autres suppléments comme le bonus passoire énergétique pour vous aider à sortir de la classe F ou G du DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). 

Condition d’éligibilité 

Pour bénéficier de la subvention MaPrimeRénov », il faut en premier lieu demander un devis pour les travaux à effectuer. Aussi, le logement à rénover doit avoir 15 ans d’existence ou au moins 2 ans dans le cas du remplacement d’une chaudière à fioul. 

MaPrimeRénov’ Sérénité

Elle remplace l’aide de l’ANAH anciennement appelée « Habiter Mieux Sérénité ». Elle est destinée aux foyers avec des revenus modestes. Elle est octroyée uniquement aux ménages dont les travaux de rénovation garantissent une amélioration de plus de 35 % de la performance énergétique. Cette aide peut couvrir les frais de rénovation jusqu’à 30 000 euros au maximum. 

Condition d’éligibilité 

Cette aide est exclusivement réservée aux foyers modestes ou très modestes, avec de faibles revenus. 

La Prime Énergie de Effy

Cette subvention aux particuliers est proposée par l’entreprise Effy pour accompagner les ménages à revenus modestes dans les travaux de rénovation énergétique. Il n’existe alors pas de conditions de ressources pour en bénéficier, sauf que, les plus modestes ont plus de chance d’obtenir des montants plus élevés.

Conditions d’éligibilité

Pour obtenir cette aide il suffit d’être propriétaire occupant ou locataire du logement ayant été construit depuis 2 ans au moins, et de vouloir y faire des travaux de rénovation énergétique (isolation, chauffage, ventilation…).

La Prime Énergie de Monexpert 

Accessible à tous, cette aide de Monexpert accompagne aussi propriétaire ou locataire, dans les travaux de rénovation énergétique. Votre logement doit avoir été construit depuis au moins 2 ans si vous voulez en bénéficier. Elle est octroyée en fonction de certains critères tels que les ressources du foyer, les travaux de rénovation à effectuer ou encore la localisation géographique du logement. 

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est un crédit bancaire que vous pouvez obtenir avec un taux zéro. Il vous permet d’obtenir jusqu’à 50 000 euros remboursables sur une durée de 20 ans. Une somme assez conséquente pour vous permettre d’effectuer sereinement tous vos travaux de rénovation thermique. Ce prêt est ouvert aux propriétaires et bailleurs et couvre jusqu’à :

  • 7 000 euros pour 1 action de travaux sur les parois vitrées ;

  • 15 000 euros pour 1 action de travaux d’une autre nature

  • 25 000 euros pour un lot de 2 travaux

  • 30 000 euros pour un lot de 3 travaux ou plus

Ce prêt peut être associé à l’ensemble des aides à la rénovation et d’autres subventions comme MaPrimeRénov', MaPrimeRénov’ Sérénité ou encore le chèque énergie.

Condition d’éligibilité

Ce prêt sans intérêts est ouvert à tous les propriétaires ou bailleurs voulant effectuer des travaux de rénovation pour leur logement. 

La TVA pour l’intervention d’un professionnel 

Lorsque vous faites appel à un professionnel qui intervient dans le cadre de vos travaux de rénovation énergétique, vous bénéficiez d’une TVA à taux réduit de 5,5 %. Cela concerne la main-d’œuvre, la pose et la maintenance d’équipement ainsi qu’à l’achat de matériel qui répondent aux normes énergétiques établies. Ce taux réduit est appliqué par l’artisan et vous n’êtes pas tenu de passer par une entreprise certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

C’est un dispositif mis en place en 2006 pour amener les fournisseurs d’énergie (gaz, énergie, fioul domestique…) à aider leurs clients qui souhaitent effectuer des rénovations énergétiques. Les propriétaires ou locataires de logements datant d’au moins 2 ans et situés en France métropolitaine sont éligibles aux primes de rénovation énergétique des « obligés » (fournisseurs d’énergie).

Ces primes couvrent les travaux d’isolation et de chauffage, soit tous les travaux qui réduisent les dépenses d’énergie.

Il faut aussi retenir que seules les entreprises certifiées RGE peuvent effectuer vos travaux si vous voulez bénéficier de cette subvention et votre demande doit être faite avant la signature du devis. 

Le chèque énergie 

C’est une subvention destinée aux foyers les plus modestes. Elle vient remplacer les tarifs sociaux de l’énergie et permet d’alléger les factures d’énergie (gaz, chauffage au bois, électricité…). 

Vous pouvez en utiliser une partie pour effectuer vos travaux de rénovation. La seule condition est que vous devez les faire réaliser par un professionnel certifié RGE. Le chèque est délivré par déclaration de ressources et oscille entre 48 et 277 euros.

Les aides dans votre localité

Il existe aussi des aides octroyées par votre ville, région ou département dans le but de vous accompagner dans les travaux de rénovation.

Découvrez le guide de l'investissement locatif

L’investissement immobilier locatif permet à la fois de se constituer un patrimoine immobilier et de percevoir des revenus locatifs rentables. Pour investir dans la pierre et tirer le meilleur parti de votre placement immobilier, consultez nos guides.

Pour approfondir