Peut-on investir à Paris, après le passage du Covid ?
logo investir dans l'ancien blanc
  1. Articles
  2. Peut-on investir à Paris, après le passage du Covid ?

Peut-on investir à Paris, après le passage du Covid ?

La pandémie de Covid-19 a impacté le monde entier et son économie. En France, le marché de la location immobilière a été fortement touché, notamment dans la ville de Paris. Pour certains propriétaires, cela a généré des pertes de rendements importantes, impliquant des décisions telles que la vente d’un bien immobilier ou encore la mise en location via une agence. La société AirBnb, spécialisée dans la location immobilière de particulier à particulier, a également enregistré une forte baisse des réservations durant et après la crise sanitaire.

Le retour progressif du marché touristique

SI la crise a impacté l’immobilier locatif à Paris, c’est avant tout parce que le marché touristique parisien s’est effondré durant la crise sanitaire. On en vient même à parler d’une année touristique noire. De nombreux domaines liés au tourisme ont subi des pertes, avec un impact direct sur le milieu de la restauration, le milieu culturel et la location saisonnière.

En 2021, ce marché touristique repart à la hausse, il enregistre 47 % d’augmentation par rapport à l’année 2020. Cependant, il n’est pas encore revenu à son niveau habituel. Les touristes sont donc moins présents cette année que les années précédant la crise de la Covid-19. Durant cette même période, Paris et l’Île-de-France enregistrent une baisse de plus de 30 millions de touristes par rapport à 2019, avec une perte de plus de 15 milliards d’euros. Des chiffres qui montrent clairement l’impact de la crise sur le milieu touristique.

Le marché immobilier après la crise

Bien que la crise du Covid-19 soit passée et que les chiffres de la location à Paris soient de nouveau en progression, le retour à la normale est long dans tous les domaines, de la location immobilière à la vente immobilière. Voici les conséquences de la pandémie sur les différents marchés immobiliers.

Le marché de la vente immobilière

Le marché de la vente immobilière a connu une faible décote durant la crise, notamment lors des périodes de confinement qui ont perturbé le fonctionnement normal des agences immobilières, des banques et des investisseurs. Après la crise, les prix du marché sont en augmentation et devraient revenir à la normale d’ici quelques années.

Le marché professionnel de la location immobilière

Le marché professionnel de la location immobilière, le milieu hôtelier notamment, a connu une forte baisse durant la crise et est de nouveau en progression. Notamment avec les Américains, qui réservent de nouveau à Paris durant leurs vacances et reviennent en masse. Ils sont quatre fois plus nombreux que durant l’année 2020.

Le marché des voyages professionnels, qui entraîne des locations professionnelles, a également été impacté. Une baisse significative du tourisme d’affaires a été enregistrée durant la crise, mais elle est de nouveau en progression en 2021.

Le marché de la location entre particuliers

Le marché le plus impacté par la crise est celui de la location entre particuliers. Notamment auprès du site de location AirBnb, qui enregistre bien moins d’offres et de réservations en 2020 qu’en 2019. En 2021, après la crise de Covid-19, le site de location enregistre une baisse de moins 10 000 annonces, soit -17 % de son catalogue. Cela correspond également à la mise en place du numéro d’enregistrement désormais nécessaire à la location des particuliers. Dans la ville de Paris, la crise a occasionné une baisse des annonces de 9 %, un retard qui est de plus en plus rattrapé depuis la fin des périodes de confinement.

Le marché de la location saisonnière et des vacances

Comme nous venons de le voir ci-dessus, le marché des vacances saisonnières et des locations saisonnières a connu de fortes baisses durant la crise de Covid-19, notamment sur la ville de Paris, habituellement très prisée des touristes. Malgré une reprise durant l’année 2021, les conséquences de ces périodes de crise ont eu beaucoup d’impact et le retour à la normale ne sera pas immédiat. En 2020, la baisse a été de — 82 % de touristes, en 2021 ce sont — 42 % de touristes à Paris. Entre janvier et juin 2021, le marché du tourisme a représenté plus de 5 millions de touristes principalement français et européens, avec 2 milliards de chiffre d’affaires.

Comment se comporte le marché de la location après la crise ?

Les propriétaires particuliers de logements en location ont surmonté la crise de plusieurs manières.

La vente de leur bien immobilier

Certains propriétaires parisiens ont dû vendre leur logement pour rembourser leur prêt immobilier. Comme l’indique le site AirBnb, le nombre de locations entre particuliers a fortement baissé. Parmi les raisons de cette baisse figure notamment le fait que de nombreux propriétaires comptaient sur le tourisme pour rentabiliser leur bien immobilier. La crise a donc généré des pertes importantes pour ces propriétaires qui, pour faire face, ont dû vendre leur bien immobilier. Ces ventes ont généralement été rapides, parfois avec une légère perte de valeur du bien immobilier. Du point de vue des acquéreurs, la pandémie a été une période plutôt intéressante en termes d’investissement, avec des logements en décote.

La location sur le court terme

Il se dit que dans la ville de Paris, il est parfois plus intéressant de louer sur le court terme. C’était vrai, avant la pandémie. Mais durant celle-ci, de nombreux propriétaires qui attendaient la période des vacances pour rentabiliser leur investissement ont perdu beaucoup d’argent. Cela les a poussés à proposer leur logement non plus pour des périodes courtes, mais des périodes longues. Bien que financièrement ce ne soit pas la solution la plus rentable, cela leur garantit une rente, même durant les périodes de crise comme la pandémie que nous venons de traverser.

L’attrait pour la location saisonnière a également beaucoup baissé, notamment avec les normes sanitaires en vigueur et les nouvelles dispositions comme le fait de devoir avoir un numéro d’enregistrement pour une location. Dorénavant, l’État répertorie les locations privées de courtes durées et pose de nombreuses conditions comme le nombre de jours de location possible.

La location sur le long terme

Cette formule de location est sans doute celle qui a été le moins impactée à Paris pendant la crise. Les normes sanitaires ayant imposé le confinement, de nombreuses personnes sont restées chez elles dans leur logement principal, ou elles sont allées en province dans leur maison secondaire. Pour autant, cela n’a pas spécialement impacté le marché des locations long terme.

Durant la crise, un léger exode de certains Parisiens vers les campagnes a été enregistré, mais cela concerne une minorité de personnes et n’a pas impacté directement le marché des locations immobilières sur le long terme.

Après crise, ce mouvement s’est dissipé et Paris récupère peu à peu ses différentes activités de location touristiques, à court et long terme.

Venez découvrir un appartement à Paris.

Découvrez le guide de l'investissement locatif

L’investissement immobilier locatif permet à la fois de se constituer un patrimoine immobilier et de percevoir des revenus locatifs rentables. Pour investir dans la pierre et tirer le meilleur parti de votre placement immobilier, consultez nos guides.