Comment faire baisser sa note énergétique facilement ?
logo investir dans l'ancien blanc
  1. Articles
  2. Comment faire baisser sa note énergétique facilement ?

Comment faire baisser sa note énergétique facilement ?

La note énergétique est un indicateur clé de la performance énergétique d'un logement, allant de A à G, où A représente l'excellence et G, le niveau le plus bas.

Cette note est issue du diagnostic de performance énergétique (DPE), un examen indispensable lors de la vente ou la location d'un bien immobilier. Elle influence significativement la valeur du logement, le confort de ses occupants, ainsi que son impact environnemental.

Un logement avec une note faible est synonyme de haute consommation énergétique et d'une forte émission de gaz à effet de serre, contribuant ainsi au réchauffement de notre planète. Pour mieux comprendre l'impact de votre habitation sur l'environnement, lisez notre article sur le réchauffement climatique et l'immobilier : Où devez-vous acheter en considérant le réchauffement climatique?

Dans cet article, découvrez des stratégies simples pour améliorer votre note énergétique au quotidien ainsi que grâce à des travaux de rénovation énergétique. Réaliser ces améliorations contribuera à réduire vos factures, améliorer votre qualité de vie, et soutenir la transition énergétique. Prêt à agir ?

Let's dive in!

Comprendre l'impact de vos habitudes quotidiennes sur votre consommation d'énergie

Vos habitudes quotidiennes jouent un rôle crucial dans votre consommation d'énergie. En adoptant certains comportements simples, vous pouvez réaliser d'importantes économies et diminuer votre facture énergétique.

Explorons ensemble des actions concrètes pour améliorer votre efficacité énergétique.


Appareils en veille : des économies faciles à réaliser

Les appareils en mode veille continuent de consommer de l'énergie, même éteints. L'Ademe estime que cette consommation passive représente environ 11 % de l'énergie électrique d'un foyer.

Appareils en veille : des économies faciles à réaliser

Les appareils en mode veille continuent de consommer de l'énergie, même éteints. L'Ademe estime que cette consommation passive représente environ 11 % de l'énergie électrique d'un foyer.

En débranchant vos appareils ou en utilisant des multiprises à interrupteur quand ils ne sont pas en service, vous pourriez économiser jusqu'à 80 euros annuellement sur votre facture électrique.

Le chauffage et la climatisation : ajustez vos températures

Le chauffage et la climatisation sont parmi les plus gros consommateurs d'énergie domestique. Il est recommandé de maintenir la température à 19°C en hiver et à 26°C en été, en l'ajustant selon votre présence et la météo externe. L'usage d'un thermostat programmable peut vous aider à gérer la température domestique de façon optimale. Pour plus de conseils sur l'optimisation de votre consommation, découvrez comment maximiser le rendement locatif par de petits ajustements.

Diminuer votre thermostat de 1°C peut vous faire gagner 7 % d'énergie chaque année.

L'eau chaude : réduisez votre consommation

La production d'eau chaude peut représenter jusqu'à 20 % de votre consommation énergétique. En réglant votre chauffe-eau à 55°C, vous pourriez réduire votre consommation énergétique de 10 % annuellement pour cette partie. Limiter la durée des douches et choisir des équipements à faible débit contribuera également à une réduction significative.

L'éclairage : privilégiez les LED

L'éclairage est responsable d'environ 10 % de l'électricité consommée dans un foyer. Opter pour des ampoules LED au lieu des modèles traditionnels peut alléger votre consommation jusqu'à 80 % et offrir une plus grande longévité. L'installation de variateurs de lumière vous permettra de plus de contrôler l'intensité selon vos besoins.

Et souvenez-vous : éteindre les lumières en sortant d'une pièce reste un geste simple mais efficace pour économiser de l'énergie.

Améliorations simples pour réduire la consommation d'énergie

Outre les bons gestes au quotidien, apporter des améliorations simples à votre domicile peut significativement réduire votre consommation d'énergie. Bien qu'elles requièrent un investissement initial, ces améliorations s'avèrent rentables à long terme. Elles ouvrent également droit à des aides financières telles que le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) ou la prime énergie.

Découvrez ci-dessous quelques améliorations facilement réalisables.

Isolation thermique : l'étape clé pour des gains significatifs

Optimiser l'isolation thermique est crucial pour diminuer votre consommation énergétique. Une isolation déficiente cause des pertes de chaleur, augmentant ainsi votre besoin en chauffage. Pour des conseils plus approfondis sur l'optimisation de votre bien, consultez notre guide sur les premiers achats dans l'immobilier.

Selon l'Ademe, une isolation performante peut réduire vos besoins énergétiques jusqu'à 60 %. Il est possible d'isoler murs, combles, planchers, portes, et fenêtres avec des matériaux tels que la laine de verre, le polystyrène ou le liège.

N'hésitez pas à solliciter un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour vos travaux d'isolation.

Les fenêtres : optez pour le double vitrage

Les fenêtres constituent des zones vulnérables de votre habitation, pouvant laisser entrer le froid ou la chaleur. Le double vitrage, formant une barrière isolante avec une couche d'air entre deux vitres, améliore nettement leur performance énergétique.

Opter pour le double vitrage permet de réduire les déperditions thermiques de 40 % par rapport à un simple vitrage et améliore le confort acoustique en réduisant les bruits provenant de l'extérieur. Il existe diverses options de double vitrage, comme le double vitrage à faible émissivité ou celui à gaz argon pour une isolation accrue.

Les appareils électroménagers : choisissez-les bien

Les appareils électroménagers représentent une part importante de la consommation énergétique dans un logement. Sélectionner des appareils portant le label énergétique A, A+, A++ ou A+++ vous aide à réduire votre consommation. Ce label vous informe sur la classe énergétique de l'appareil et sa consommation annuelle en kWh.

Comparer les appareils pour choisir ceux à la consommation la plus basse est judicieux. Par exemple, un réfrigérateur de classe A+++ consomme jusqu'à 60 % d'énergie en moins qu'un modèle de classe A. Optez également pour des appareils disposant de fonctions éco, comme le mode éco sur les lave-vaisselle ou les lave-linge, qui limitent l'utilisation d'eau et d'électricité.

Installation de thermostats intelligents

Les thermostats intelligents vous offrent la possibilité de contrôler et de programmer à distance le chauffage de votre logement grâce à une application sur smartphone ou tablette. Ces dispositifs favorisent une optimisation de votre consommation d'énergie, adaptant la température à votre mode de vie.

Il est possible, par exemple, de réduire le chauffage en votre absence, ou de l'augmenter juste avant votre retour. Les scénarios personnalisés, basés sur vos préférences et les prévisions météorologiques, contribuent à réaliser jusqu'à 25 % d'économies sur votre facture de chauffage.

Investissements à long terme pour une note énergétique réduite

Pour diminuer de manière significative et pérenne votre facture énergétique, envisager des investissements à long terme est une voie à considérer. Ces démarches, bien que plus onéreuses au départ par rapport à de simples améliorations, se révèlent être plus économiques sur le long terme. Elles vous permettent de vous affranchir graduellement des combustibles fossiles tout en produisant votre propre énergie.

En plus de réduire votre impact environnemental, vous pouvez accéder à diverses aides financières telles que la prime à la conversion pour les chaudières ou encore le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), rendant ces investissements encore plus attrayants. Découvrez ci-dessous quelques investissements judicieux pour un futur énergétiquement efficace et économique.

Systèmes de chauffage écoénergétiques

Le chauffage est le responsable d'environ 60% de la consommation d'énergie résidentielle. Opter pour des systèmes de chauffage écoénergétiques, privilégiant des sources renouvelables ou bénéficiant d'un rendement énergétique supérieur, représente une solution efficace pour réduire cette consommation.

A titre d'exemple, la chaudière à condensation est une option pertinente, capable de récupérer la chaleur des fumées d'évacuation, réduisant ainsi l'énergie consommée jusqu'à 30% comparativement à une chaudière traditionnelle. De même, choisir un chauffage au bois, via un poêle à granulés ou une chaudière à bois déchiqueté, s'avère économique et écologique, à condition de sélectionner des appareils performants.

Panneaux solaires : autonomie et économies

Les panneaux solaires, qu'ils soient photovoltaïques ou thermiques, transforment l'énergie solaire en électricité ou en chaleur, vous propulsant vers une plus grande autonomie énergétique. Ils offrent l'opportunité de réduire considérablement votre facture tout en ayant la possibilité de vendre l'excédent d'électricité produit.

Leur longévité, s'échelonnant entre 20 et 30 ans, associée à un besoin réduit en entretien, fait des panneaux solaires un investissement durable et rentable.

Pompes à chaleur : une alternative efficiente

Extrayant les calories présentes dans l'air, l'eau, ou le sol pour chauffer ou climatiser, les pompes à chaleur se distinguent par une consommation électrique minime. Selon la source énergétique exploitée, on parlera de systèmes aérothermiques, géothermiques, ou hydrothermiques.

Leur coefficient de performance (COP) vous indique l'efficacité de ces équipements : plus celui-ci est élevé, meilleure est la performance de la pompe à chaleur. Avec une espérance de vie de 15 à 20 ans et nécessitant juste un entretien annuel, ces systèmes sont une alternative puissante et durable.

Audit énergétique : identifiez les meilleures améliorations à apporter

Recourir à un audit énergétique vous offre une vue d’ensemble des déficiences énergétiques de votre habitation. Mené par un expert, cet audit analyse en profondeur votre consommation énergétique, votre confort thermique, et votre impact environnemental, en conclusant par un rapport détaillé et personnalisé. Ce dernier vous guide à travers les améliorations les plus rentables et vous informe des aides financières disponibles. Pour approfondir, consultez notre article sur comment avoir un bon rendement locatif.

Cette démarche vous permet de cibler vos travaux de rénovation et d'optimiser efficacement votre budget.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, diminuer votre consommation énergétique est plus accessible qu'il n'y paraît. Il vous suffit d'intégrer des gestes quotidiens simples, de procéder à quelques améliorations pratiques de votre habitation, et de considérer des investissements sur le long terme si votre situation le permet. En abaissant votre consommation énergétique, vous bénéficiez non seulement d'économies substantielles sur vos factures mais aussi d'une amélioration de votre confort de vie, tout en contribuant activement à la transition énergétique.

Alors, pourquoi tarder davantage ? N'hésitez pas à solliciter l'expertise d'un professionnel qualifié pour vous guider dans vos projets de rénovation énergétique. Et pensez à effectuer un audit énergétique pour cibler précisément les améliorations les plus bénéfiques pour votre domicile.

Vous constaterez que votre facture énergétique diminuera tandis que votre satisfaction s'accroîtra !

Découvrez le guide de l'investissement locatif

L'investissement immobilier locatif permet à la fois de se constituer un patrimoine immobilier et de percevoir des revenus locatifs rentables. Pour investir dans la pierre et tirer le meilleur parti de votre placement immobilier, consultez nos guides.

Pour approfondir