logo pouce en l'airRéservez votre rdv

L'investissement locatif en 2020


Sommaire

Comme tous les ans l’investissement locatif restera probablement encore cette année, le placement préféré des français (hors placement bancaire). 

Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi choisir l’investissement immobilier comme placement financier. Vous saurez également quels sont les points-clés pour réussir son investissement locatif en 2020.

Choisir l’immobilier comme placement financier 

Un placement rassurant

Les Français voient l’immobilier comme un investissement rassurant. La pierre intéresse de plus en plus de personnes au vu des taux de crédits qui sont bas et des bons rendements qu’elle apporte. Ils considèrent que le rapport risque/rendement restera avantageux dans tous les cas par rapport à un investissement financier.

De plus, les prix du m² ont considérablement augmenté dans beaucoup de métropoles ce qui a mis la population en confiance.

Une création de patrimoine

Les ménages français perçoivent l’investissement immobilier comme une création de patrimoine. Quand l’on sait que les pensions de retraite diminuent d’année en année, une source de revenus supplémentaires comme l’immobilier est recommandée. Faire de l'investissement permet donc de préparer sa retraite mais aussi de préparer son héritage et de mettre à l’abri sa famille.  

Les points-clés pour réussir son investissement locatif 

Le but d’un investissement locatif est de tirer la meilleure rentabilité possible. Attention toutefois à bien respecter les points-clés que nous allons vous présenter.

Le choix du bien 

  • Le choix du logement est primordial avant de réaliser un investissement locatif. Chaque type de bien n’a pas le même fonctionnement et le même rendement. En fonction du montant investi, il faudra définir le type de bien qui vous correspond.
    • Pour un premier investissement entre 100 000 et 300 000 €, il sera préférable d’investir dans un appartement. Sa gestion plutôt simple permettra de débuter facilement votre création de patrimoine immobilier.
    • Pour un investissement supérieur à 300 000 €, il est conseillé de débuter par une maison. C’est un type de bien qui est modulable, et où vous serez l’unique propriétaire. Il n’y aura donc pas de syndic. Si vous souhaitez investir dans un immeuble de rapport ou un local commercial, il est recommandé de passer par un professionnel de l’immobilier pour débuter.

investissement locatif 2020

La localisation 

  • Une bonne localisation du logement est indispensable pour réussir son investissement locatif. Un bien se situant en région parisienne sera beaucoup plus simple à louer qu’en Auvergne. Qui dit plus simple, dit moins de vacances locatives et des locataires plus sérieux, et donc une meilleure rentabilité
  • Il faudra également privilégier un bien se situant proche des transports en commun. La ville d’investissement devra aussi être dynamique. Avoir des entreprises ou des universités installées à proximité de votre bien constitue un réel avantage.

Le type de locataire.

  • Si vous choisissez d’investir dans un appartement de plusieurs chambres et proche d’une université, pourquoi ne pas songer à de la colocation ? Vice-versa, si vous choisissez d’investir dans un appartement proche d’un parc ou d’un collège, ce type de logement sera plus adéquat pour une famille. Avant d’effectuer toute démarche administrative, pensez à bien définir vos objectifs.

Optimiser la fiscalité de son bien

  • Investir dans l'immobilier à but locatif implique de bien prendre en considération différents critères à la fois sur l’ancien et sur le neuf qui permettront d’optimiser la fiscalité d’un bien immobilier. 
  • Dans l'immobilier neuf, le dispositif Pinel vous fait bénéficier d'une réduction d'impôt comprise entre 12 et 21%. Ce sera également le cas de la loi Denormandie créée dans le but de redynamiser les centres-villes avec des avantages similaires à ceux de la loi Pinel. Dans le cas des biens anciens, le dispositif Malraux offre une réduction de 22 à 30% du coût des travaux sur une période de 1 à 4 ans
  • La nature de la location envisagée, c’est-à-dire que votre bien soit meublé ou vide influe également sur votre future imposition. Avec une location meublée vous pourrez bénéficier de statuts spécifiques : les statuts de loueur en meublé professionnel ou non professionnel (LMNP ou LMP). Ces statuts vous offriront une réduction de la facture fiscale et une optimisation de la rentabilité de votre bien.
  • Une location vide est soumise à l'imposition des revenus fonciers alors qu'une location meublée est soumise à l'imposition des bénéfices industriels et commerciaux avec au choix le régime réel ou le régime forfaitaire.