L’immobilier : une valeur refuge logo pouce en l'airJe prends RDV !

L’immobilier : une valeur refuge


Sommaire

Pour nombre de Français, l’immobilier a toujours été une valeur refuge. En effet, selon un sondage publié par Le Figaro en 2017, l’investissement était déjà le moyen préféré des Français pour faire fructifier leur épargne. Cela se confirme encore de nos jours. Selon leur dernière étude publiée en 2019, l’investissement locatif a même augmenté de plus de 30%. Comment expliquer que l’immobilier soit considéré, de tout temps, comme une valeur refuge ?

L’immobilier : une valeur sûre face aux crises

immobilier valeur refuge

Au cours des dernières décennies, la France a dû affronter diverses crises : la crise d’internet, la crise des subprimes, et maintenant la crise sanitaire du Covid-19. Pourtant, à chaque fois, l’immobilier a réussi à surmonter ces tempêtes financières en s'imposant comme LA valeur refuge pour les Français.

La crise des subprimes : en septembre 2008, la crise des subprimes frappe la France. Les subprimes sont des prêts immobiliers bancaires accordés à des personnes dites "à risque". Ce véritable cataclysme, né aux États-Unis, aura un retentissement mondial. Devant l’ampleur de la crise, de nombreux Français se ruent sur la valeur refuge : la pierre. À tel point qu’entre 2009 et 2011, les prix flambent avec une augmentation de plus de 12%. Rien qu’en 2011, 800 000 transactions immobilières ont été recensées. Face à la récession, qui mène la banque Lehman Brothers à la faillite, l’immobilier s’en sort plus puissant.

La crise de la Covid-19 : la crise sanitaire mondiale qui se déroule actuellement à un fort impact sur l’économie. Mais comme ce fut le cas lors de crises précédentes, les chiffres de l’immobilier ne faiblissent pas. Le confinement aurait même l’effet inverse. Incitant les personnes à investir dans l’immobilier pour s’assurer des revenus locatifs en cas de nouvelle crise. Ou tout simplement, les personnes confinées en appartement qui cherchent à investir dans une maison, à s’éloigner de la ville pour aller sur le littoral en Bretagne ou en Normandie par exemple, où la demande à atteint un point culminant.

L’immobilier : un marché stable

valeur refuge

Quelles que soient les crises auxquelles la société fait face, l’immobilier reste une valeur refuge. En effet, le logement est un besoin primaire. Une fois la crise passée, la vie reprend son cours :

C’est pour cela que l’immobilier s'impose indéniablement et plus que jamais comme une valeur refuge. Avoir un toit est une des préoccupations essentielles de tout individu. De plus, à notre époque, les personnes ont tendance à être plus mobiles. Au cours d’une vie, une grande majorité d’entre nous vivront dans plusieurs logements différents (en particulier les générations Y et Z). L’investissement dans la pierre sera donc toujours priorisé par les Français.

Comment expliquer que l’immobilier soit une valeur refuge ?

Comme nous venons de le voir, malgré les différentes crises passées, l’immobilier reste toujours la valeur refuge préférée des Français. Mais pourquoi ? Ceci s'explique principalement par le caractère rassurant du marché.

De plus, les taux très bas pratiqués actuellement, et les conditions plus favorables à l’emprunt, renforcent encore cette stabilité. Les personnes investissent plus facilement dans l’immobilier, puisqu'il est à la fois durable et rentable.

Le marché de l’immobilier est également le seul que la BCE (Banque Centrale Européenne) soutient. En effet, la BCE annonce la mise en place d’un ensemble de mesures visant à encourager les crédits,  concernant aussi bien les particuliers que les entreprises. 

Un autre avantage qui explique la préférence pour l’immobilier réside dans la fiscalité attachée aux investissements locatifs. En effet, certaines réductions d'impôts sont accordées aux détenteurs de patrimoines immobiliers. Sur le long terme, les bénéfices peuvent se révéler importants. Par exemple, dans le cadre du dispositif Censi-Bouvard, une personne qui s’engage à louer son bien pendant 9 ans peut bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu, égale à 11 % de l’investissement hors taxe.

Quel futur pour l’immobilier ?

immobilier

Nonobstant la crise sanitaire qui reste d'actualité, les professionnels de l’immobilier sont unanimes. Le marché de l’immobilier ne va pas s’effondrer. Au contraire, les particuliers cherchant à acquérir un bien  sont de plus en plus nombreux et pourraient bénéficier de prix avantageux. En effet, dans certaines villes l’offre sera supérieure à la demande, les futurs acquéreurs auront donc un pouvoir de négociation important sur le marché. L’après Covid-19 pourrait donc être bénéfique pour le secteur immobilier. Encore une fois, cela conforte la position de l'immobilier comme valeur refuge par excellence. Cet essor du marché de l’immobilier se fera aussi bien sentir dans les grandes villes que dans les villes plus petites.

En résumé : l'investissement locatif offre de nombreux avantages et présente assez peu de contraintes. Il constitue une stratégie sûre et pertinente pour placer son argent. Enfin, ce type d’investissement offre une rentabilité importante sur le long terme.

À la lecture de ce qui précède, détenir un patrimoine immobilier représente la solution la plus accessible pour sécuriser son avenir, ce qui explique sa popularité.

Qu’en est-il des autres marchés ?

C’est un fait connu, le marché de la bourse est très fluctuant. Beaucoup de personnes sont réticentes à l’idée de se lancer, car il apparaît comme un marché complexe, où il est facile et rapide de perdre de grosses sommes.

Un autre marché souvent considéré comme valeur refuge est le marché de l’or. En effet, au cours des dernières décennies, lors de crises, la population a tendance à se tourner vers le métal jaune. Cependant, il s'agit d'un marché fluctuant qui connaît aujourd'hui une baisse jamais vue auparavant (-9%). Cette fluctuation fait peur aux investisseurs qui, encore une fois, se tournent vers la valeur refuge ultime : l’immobilier.

Si vous cherchez un marché stable, solide et sûr, le meilleur marché reste celui de l’immobilier.