6 critères à étudier pour réussir l’achat d’une maison individuelle existante



Réservez votre rdv

On dit souvent que l’achat d’une maison est l’investissement de toute une vie. Après le coup de cœur, vient le temps de se renseigner minutieusement pour passer à l’achat et signer le compromis de vente.

clé dans une porte

L’emplacement, les assurances, le diagnostic immobilier ou encore le prix du marché, voici quelques critères à prendre en compte avant de vous lancer dans l’achat de votre nouvelle maison.

L’emplacement et la qualité de son environnement

Choisir d’acheter une maison, c’est avant tout choisir son cadre de vie. Un bon environnement valorise votre bien immobilier. Tout dépend de vos envies : vivre en ville, en lotissement, en banlieue ou au milieu des champs… Que recherchez-vous ?

L’environnement c’est aussi la réputation du quartier. Une petite enquête de voisinage peut être nécessaire pour se projeter. Vous pouvez rechercher une maison dans un quartier calme, loin des voies de circulation, loin des parcs pour enfants ou des écoles. Ou au contraire, vous préférez une vie de quartier agitée, des restaurants à proximité…

Autre chose, il est parfois nécessaire de vérifier si votre future maison sera bien desservie par les transports en commun et à proximité de commodités comme l’école, la crèche, les commerces de proximité, le médecin, la pharmacie, les marchés.

Le prix du marché local

Une étape cruciale dans votre projet d’achat : l’étude de marché. Pour analyser le prix du m2 habitable, le mieux est de consulter les annonces immobilières (sur internet notamment) et de comparer des biens similaires à celui que vous souhaitez vous offrir.

Vous avez aussi la possibilité de vous adresser à votre notaire qui, en tant qu’observateur du marché, sera en mesure de vous fournir des statistiques. Les connaissances immobilières d’un notaire permettent d’observer l’état et l’évolution du marché, les niveaux et tendances de prix des maisons, dans l’ancien comme dans le neuf.

La qualité du constructeur

Pour avoir une bonne idée de la qualité avec laquelle a été construite une maison individuelle, rien de tel que de se renseigner sur le constructeur à l’origine des travaux.

En fonction de la date de construction de la maison, pas simple de savoir qui était le constructeur. Si la maison que vous avez repérée a plus de 20 ans, inutile de creuser à ce niveau là. En revanche, si la maison a été construite relativement récemment, vous pourrez obtenir le nom du constructeur (souvent auprès du vendeur ou de son notaire). Une fois que vous avez obtenu le nom du constructeur, l’enquête commence...

Analyser la qualité d’un constructeur de maisons individuelles avant d’acheter une maison existante, consiste principalement à rassembler des informations auprès de sa clientèle (anciens clients). N’allez pas fouiller dans les archives départementales, la réputation du constructeur transpire sur internet ! Nous vous suggérons de taper le nom de ce constructeur dans votre moteur de recherche et d’analyser les avis disponibles : sur Google, sur le site de CONITY ou ailleurs.

Le diagnostic immobilier ou diagnostic technique

Le diagnostic immobilier ou diagnostic technique

Le diagnostic immobilier (appelé également diagnostic technique) doit être réalisé par un professionnel : le diagnostiqueur. Il est obligatoire dans le cadre de la vente d’un bien immobilier. Il permet de faire l’état des lieux de la maison, de vérifier si tout est conforme aux exigences réglementaires. En réalité, le diagnostic immobilier est composé de plusieurs diagnostics qui donnent une analyse complète du logement : surface (loi carrez), performance énergétique, amiante, plomb, termites, état des risques naturels, gaz, électricité, assainissement non collectif (le cas échéant).

Les conclusions du diagnostic immobilier sont à lire attentivement. Votre notaire peut vous aider à analyser ce document et trier les informations importantes.

L’historique des entretiens de la maison

Une maison saine, c’est une maison bien entretenue. Avoir accès à un historique précis des entretiens réalisés sur la maison, au cours des dernières années, est un plus.

La prochaine réglementation thermique (appelée RE2020) imposera la mise en place d’un carnet d’information du logement (CIL). Ce carnet permettra de garder un historique des travaux d’entretien et de maintenance réalisés par les propriétaires successifs. Cette obligation sera effective au 1er juillet 2021. En revanche, dès aujourd’hui, certains constructeurs proposent cette solution à leurs clients. Le cas échéant, c’est le moment d’y jeter un œil !

L’assurance dommage ouvrage

L’assurance Dommage Ouvrage (DO) est obligatoire pour toute construction d’une maison individuelle. Elle permet au propriétaire d’être couvert en cas de sinistre qui affecterait la solidité ou l’habitabilité de la maison. La DO est cessible : elle se transmet de propriétaire en propriétaire jusqu’à expiration de son délai de 10 ans. Si la date de réception de la maison est donc inférieure à 10 ans (date de fin des travaux de construction) alors vous bénéficiez de cette assurance.

En résumé, faire le choix de la bonne maison et éviter les mauvaises surprises, nécessite souvent de passer un peu de temps. N’oubliez pas que vous avez la possibilité de faire appel à des experts en immobilier si vous souhaitez être accompagné durant toutes ces étapes.