3 points à vérifier avant l’achat d’un bien immobilier logo pouce en l'airJe prends RDV !

3 points à vérifier avant l’achat d’un bien immobilier


Sommaire

Vous souhaitez acquérir un bien immobilier ? Voici 3 points sur lesquels vous pencher lorsque vous avez identifié un bien qui vous intéresse.

Vérifier que vous achetez au bon prix

C’est une question évidente, mais il n’est en revanche pas toujours facile d’avoir une réponse claire. De nombreuses sources d’informations sont disponibles mais avec souvent des écarts d’estimations importants entre chacune d’elles. 

3 points à vérifier avant l’achat d’un bien immobilier

Une nouvelle source de données fiable est apparue en mai 2019, provenant des notaires. Publiée par la Direction des Finances Publiques, elle met en avant les Demandes de Valeurs Foncières, plus communément appelées DVF. Cette base contient l’intégralité des transactions immobilières réalisées sur le territoire français depuis 2014 et permet donc de consulter toutes les ventes effectuées à proximité du bien que vous convoitez. 

Pour chaque vente, vous aurez accès aux informations suivantes :

  • Date de vente
  • Adresse de la vente
  • Montant de la vente
  • Nature du bien (appartement, maison, etc.)
  • Nombre de pièces
  • Surfaces du bien et du terrain

Néanmoins, le volume d’informations que contient cette base de données la rend difficilement exploitable. Fort heureusement, certains sites comme Immo Data permettent de la consulter avec plus de facilité. Ainsi consulter, filtrer et répertorier les ventes sur une carte est un jeu d’enfant. Cet angle d’approche pour estimer un bien à l’avantage de s'appuyer sur des données irréfutables du marché.

Penser à consulter le cadastre

Il est souvent important, et particulièrement si vous achetez une maison avec jardin, de consulter le cadastre. Le plan cadastral vous permet de visualiser les limites du terrain que vous allez acquérir sur lequel se situe le bien immobilier.

L’analyse des parcelles vous permettra notamment d’identifier que tous les bâtis sont biens déclarés, notamment une éventuelle extension ou un garage extérieur. Elle vous permettra également de vérifier qu’il n’y ait aucune anomalie sur la composition du terrain ( par exemples les marnières dans le Pays de Caux), détails topographiques et voies de communication.

Cependant, il est important de préciser que le plan cadastral n’a pas de réelle valeur juridique. S’il y a un point à régler concernant les bornages de la parcelle, il faudra faire appel à un géomètre expert. C’est un spécialiste assermenté des mesures et des plans, en mesure de faire un relevé précis sur site. C’est également vers ce type de spécialiste que vous devrez vous tourner si vous souhaitez diviser votre parcelle par exemple.

Si besoin, votre notaire pourra vous aiguiller si vous vous posez des questions vis-à-vis de votre parcelle cadastrale. Il devra malgré tout joindre une représentation graphique de votre parcelle au compromis de vente.

points à vérifier en immobilier

Valider le projet avec votre banque

Il est généralement conseillé de vous rapprocher de votre conseiller bancaire dès le début de votre recherche, car il sera en mesure de vous indiquer votre capacité d’emprunt. Cela vous permettra de savoir quel budget vous pourrez consacrer à votre projet immobilier.

Une fois que vous avez identifié un bien et que vous vous apprêtez à faire une offre, il est judicieux de vous rapprocher à nouveau de votre conseiller bancaire. En effet, il est préférable de lui demander une attestation de financement, qui viendra compléter votre dossier auprès du vendeur. Ce document permet de crédibiliser votre dossier financier, et peut faire la différence dans des secteurs où la demande immobilière est forte et où le vendeur doit choisir entre plusieurs dossiers.

En conclusion, l’achat de votre bien immobilier doit être faire preuve de rigueur car de petits détails peuvent faire pencher la balance. Fort heureusement, de nombreuses sources d’informations sont disponibles en ligne pour éclaircir les zones d’ombres, et réaliser une partie de l’analyse immobilière à votre place. De plus, il est fortement conseillé de demander conseil à votre agent immobilier et votre notaire pour qui ce type d’opération est monnaie courante.