Réservez votre rdv

Comment négocier son crédit immobilier ?



Dès la signature de la promesse de vente d’un immeuble vous avez un délai entamé la négociation de votre prêt immobilier. Néanmoins, ces conditions ne sont pas obligatoires ou exigibles par la loi. Pour vous aider à bien négocier votre prêt immobilier auprès de la banque, nous avons regroupé pour vous des arguments que nous vous invitons à découvrir dans la suite de l’article.

Comment négocier son crédit immobilier ?

Avoir un taux d’endettement faible

C’est le tout premier argument que vous devez fournir à votre banque. Le ratio entre vos revenus mensuels et vos charges financières oriente sur votre capacité à épargner de l’argent. Si votre taux d’endettement est compris dans l’intervalle 10 % à 15 %, c’est que vous avez toutes les chances que votre demande soit agréée, votre profil d’emprunteur est plus qu’excellent.

En revanche si votre taux d’endettement est supérieur ou égale à 33 % d’endettement, c’est que vous n’avez aucune chance de trouver une banque qui puisse vous prêter de l’argent à cause des restrictions de la loi Neiertz, excepté si vos revenus sont énormes. A noter que depuis le 1er Janvier 2021, il est possible de pousser son taux d’endettement jusqu’à 35%.

Avoir un reste à vivre suffisant

Après le règlement de toutes vos charges fixes, variables et de vos mensualités de remboursement de crédit immobilier, vous devez avoir un montant net important, il s’agit donc du reste à vivre.

La plupart des banques fixent le minimum à 400 euros par ménage soit plus 150 euros pour une personne à charge, certaines banques exigent quant à elles un minimum de 600 euros. Si vous avez des biens meubles et immeubles très importants, ne manquez pas de les mettre en avant dans votre demande.

Agissez de même si vous avez un revenu élevé. Il existe aujourd’hui des outils de simulation pour vous permettre de connaitre si vous êtes éligibles pour pouvoir bénéficier d’un crédit immobilier.

Avoir un apport personnel

Quand vous demandez un crédit immobilier, vous devez être capable d’avoir un apport personnel assez conséquent. La plupart des banques valorisent un apport personnel à hauteur de 10 % de la valeur du bien que vous voulez acquérir pour couvrir les frais de notaire qui sont à 8% du montant.  Avec un apport personnel entre 20 % à 30 % du prix de vente, le client a plus de chance d’avoir le crédit avec un taux bonus. Si vous êtes dans l’incapacité d’avoir un apport personnel, vous pouvez toujours demander un prêt à un particulier ; une prime…

Choisir son crédit immobilier n’est toujours pas aussi simple. C’est une décision importante qui peut influencer négativement ou positivement votre avenir. Pour vous aider à faire le meilleur choix, nous avons regroupé pour vous des conseils qui vous aideront.

Analyser votre capacité financière

Avant de vous lancer dans un investissement d’achat, vous devez avant toutes choses évaluer votre capacité d’emprunt. Pour cela, faites un état global du montant de vos revenus en additionnant les salaires, les revenus locatifs, les épargnes, les allocations familiales, la pension alimentaire et comparez-les avec vos charges.

Ces informations vont vous permettre de connaître votre seuil maximal d’endettement qui ne doit pas être supérieur au tiers de votre revenu, soit 33 %. Ce pourcentage est celui appliqué par les banques pour éviter les risques de surendettement.

Faire une comparaison des différentes offres

Lorsqu’un français a besoin d’un crédit immobilier, le premier réflexe est de se renseigner auprès de sa banque. Attention ! C’est une grave erreur à ne plus commettre. Votre banque n’est pas forcément celle qui propose la meilleure solution. C’est la raison pour laquelle vous devez absolument comparer avec les offres d’autres banques avant de prendre votre décision. Le conseil que nous pouvons vous donner est de contacter les services d’un courtier immobilier il vous trouvera la meilleure solution adapter à votre situation financière.

Faire une comparaison des différentes offres

Ne vous concentrez pas aussi uniquement sur les taux, certains autres éléments sont importants pour apprécier une offre de prêt immobilier comme la durée d’emprunt, les frais d’étude de dossier et le coût de l’assurance de prêt. Tout à côté de ces éléments, d’autres peuvent influencer le coût de votre crédit immobilier tout en vous facilitant le remboursement de votre prêt comme : la modulation des mensualités, le report des mensualités pour une période de six mois et enfin le différé partiel ou total des intérêts dans des conditions spécifiques.

Choisir la délégation d’assurance

Un crédit immobilier peut être assuré en cas d’invalidité et de décès. Le but visé ici est de pouvoir assurer le remboursement du prêt dans les conditions suscitées. Toutes les banques que vous allez contacter vont vous proposer une offre d’assurance de prêt. La délégation d’assurance peut dans le meilleur des cas vous aider à réduire le coût de votre crédit à un montant maximum de 10 000€.