Réservez votre rdv

Comment optimiser ses revenus locatifs



L'achat d'un nouvel appartement ou d'une maison pour procéder à de la location immobilière peut vous apporter un revenu supplémentaire sans augmenter de manière exponentielle vos impôts.

L'investissement locatif est une solution appropriée pour augmenter vos actifs et, par la même occasion, augmenter les revenus. C’est aussi une solution idéale pour vous constituer un complément de revenus lorsque la retraite arrive.

Voici quelques questions que se posent tous les propriétaires, comment optimiser ses revenus locatifs ? Comment tirer le meilleur parti de son loyer ? Comment fixer au mieux le montant du loyer ? Tant de questions qui permettent d’optimiser ses revenus locatifs que nous répondrons.

Calculez votre rentabilité

Dans l'investissement locatif, la rentabilité est généralement le nerf de la guerre.

Les facteurs suivants doivent être pris en compte lors du calcul du profit d'un investissement :

  • Le prix d’acquisition
  • Les frais liés à l’entretien
  • Les frais liés à la gestion
  • Les charges diverses : (taxe foncière, honoraires de Syndic, vacance locative, assurances éventuelles…)

On parle au final d’un taux de rentabilité que l’on calcule comme cela :

[(loyer mensuel X12) – Taxe foncière – Frais de gestion – autres charges] / Prix d'acquisition

Ce calcul peut vous aider à faire un choix sur une nouvelle acquisition ou pas. Cela pourra vous aiguiller afin d’optimiser vos revenus locatifs.

Comment optimiser ses revenus locatifs

Évitez la vacance locative

Le second levier à activer pour augmenter vos revenus locatifs est de réduire vos vacances locatives. En effet, plus vous anticipez le départ de vos locataires plus vos vacances locatives seront réduites, limitant ainsi les pertes économiques liées.

À cette fin, vous pouvez notamment utiliser la technologie de réalité virtuelle pour effectuer des pré-visites en ligne. Cela permet à vos futurs locataires d'avoir un accès virtuel à votre logement (appartement ou maison) dès le premier jour de préavis sans déranger le locataire sortant.

Éviter la vacance locative c’est aussi s’assurer de louer aux meilleurs moments son logement. Globalement, il est préférable de louer son logement entre mai et octobre. La plupart des locataires à ce stade son de jeunes actifs ou des étudiants préparant leur rentrée. A ce niveau une grande offre est à pourvoir !

Estimez parfaitement le montant de votre loyer

Le deuxième facteur important à considérer est le prix du loyer de la location. En effet, de nombreux facteurs doivent être pris en compte pour trouver le meilleur loyer.

Si ce dernier est trop bas, le logement perdra son potentiel de revenus locatifs. Mais attention, ne soyez pas trop gourmand, des loyers trop élevés peuvent conduire à des vacances de loyers, ce qui entraînera à nouveau des pertes de revenus.

Vous l’aurez compris un loyer trop haut fera fuir vos candidats locataires et un loyer trop bas vous fera perdre de la rentabilité.

Pour cela il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour constituer votre montant de loyer :

- L’encadrement des loyers

- Votre équipement interne (TV, cuisine américaine, pièce refaite à neuve…)

- La localisation du bien

- L’équipement du bâtiment (Digicode, gardien, ascenseur)

- La situation économique de votre marché locatif

- La proximité des commodités

Tout cela vous aidera à fixer le meilleur loyer. Faites, en parallèle, un comparatif de la concurrence sur des sites comme Seloger, Leboncoin etc. Cela vous donnera une bonne fourchette de prix pour vous aider.

Sachez que certaines agences immobilières peuvent vous aider dans cette démarche pour fixer le meilleur loyer