Le placement immobilier : un actif tangible et sûr en temps de crise

 

Une période de troubles économiques ou une crise sanitaire telle que rencontrée actuellement pousse à revoir sa stratégie d’investissements. Les produits bancaires et financiers apparaissent comme trop risqués. Soumis aux aléas de l’économie, un effondrement n’est pas exclu en cas de crise. Il est donc préférable de se pencher sur des actifs tangibles. Un investissement dans la pierre apparaît alors comme la solution idéale.

 

A quoi correspond un actif tangible ?

Un placement tangible renvoie à un bien que l’on peut toucher. L’immobilier en fait donc partie, tout comme une voiture, des lingots d’or ou un cheval de course. Lorsque des périodes difficiles se présentent, les investisseurs confirmés vont se tourner en priorité vers ces investissements. En effet, quelle que soit la situation économique, ils resteront la propriété de son acheteur.

Ils ne peuvent disparaître en cas de faillite bancaire ou d’inflation monétaire. L’immobilier a toujours été reconnu comme un placement sûr. Cet investissement dans une valeur refuge représente donc une façon intelligente de traverser la crise sans encombre.

 

Un risque réduit sur l’immobilier ancien :

Si l’immobilier neuf est proposé aujourd’hui à des prix trop élevés pour maîtriser les risques, l’ancien devrait intéresser tous les investisseurs. Cet actif tangible représente le placement le plus intéressant depuis 2019. Avec un risque très faible, la plus-value est bien souvent garantie en cas de revente. Avec un prix à l’achat nettement inférieur, tout particulier peut décider de se pencher vers l’immobilier ancien.

Acheter un logement ancien puis réaliser quelques travaux permet de le revendre ensuite à un prix plus élevé. Ce type de placement a donc le vent en poupe en France. Bien entendu, pour que cette opération puisse être rentable, le prix d’achat ne doit pas être trop élevé. Comparer et se renseigner sur les prix pratiqués pour des biens similaires dans la même zone permet de dénicher la bonne affaire.

Le placement immobilier : un actif tangible et sûr en temps de crise

Un placement immobilier disponible à tout moment :

Même dans une crise sans précédent comme celle du coronavirus, l’immobilier permet à son propriétaire de pouvoir se reposer sur une valeur refuge. Ce type de placement permet en effet de se prémunir contre un effondrement économique. À tout moment, il peut être mobilisé pour récupérer des fonds et faire face à la situation.

Si la valeur de l’immobilier peut varier, la pierre a l’avantage de pouvoir être rapidement valorisée. Dès qu’une période de stabilité économique sera présente, son investissement va pouvoir repartir à la hausse.

 

Un placement sûr quelle que soit la conjoncture :

L’avantage de l’immobilier réside dans le fait que la demande sera toujours présente. Les français auront toujours besoin de se loger. Dans cette optique, investir dans la pierre est très certainement la meilleure opération pour assurer ses arrières. Quelle que soit la situation, il sera toujours possible de trouver un acheteur ou un locataire. Construire un patrimoine immobilier permet de mettre sa famille à l’abri de tout problème économique.

Les réflexes en temps de crise doivent donc rester les mêmes, à savoir investir dans des valeurs refuges. Dans ce sens, l’immobilier constitue, avec l’or, le meilleur placement afin de se prémunir contre les aléas économiques. Les taux particulièrement bas des prêts immobiliers ne sont pas près de remonter dans l’immédiat. Il s’agit donc de la période idéale pour acheter sa résidence principale ou réaliser un investissement locatif dans l’ancien. Le gouvernement cherchera certainement à maintenir ces conditions afin d’assurer un pouvoir d’achat maximal pour les français. Il est donc judicieux de se positionner dès à présent dans le domaine de l’immobilier. Les propriétés les moins chères vont pouvoir se négocier à un prix avantageux avant que les taux ne repartent à la hausse.

 

Un actif tangible pour se prémunir contre la crise :

La meilleure attitude à adopter lorsqu’une crise majeure se profile est d’investir dans des actifs dont la valeur peut augmenter dans le temps. Si la crise sanitaire du coronavirus plombe pour un temps le secteur de l’immobilier, les besoins fondamentaux ne changeront pas. Reste à savoir ensuite quelle est la meilleure stratégie à employer.

Pour limiter les frais de notaire, l’immobilier ancien est à privilégier. Avec un prix d’achat en général plus bas que pour un logement neuf, la valorisation est nettement plus facile. Après des travaux, ce placement pourra être utilisé dans le cadre de l’investissement locatif. En effet, ce choix garantit de percevoir un revenu supplémentaire. Ces fonds seront d’ailleurs précieux en cas de crise.

Les biens immobiliers anciens peuvent également être habilement utilisés dans une démarche à long terme. En attendant le moment où les prix repartiront à la hausse, une belle plus-value va pouvoir être enregistrée.

Une crise, aussi bien sanitaire qu’économique, ne signe pas la fin de l’immobilier. Bien au contraire, une stratégie peut être mise en place par les investisseurs malins qui miseront sur la pierre pour se protéger contre ces bouleversements.

Rendez-vous Investir dans l'ancienInvestir dans l'ancien

Investir dans l’ancien vous propose un accompagnement pour développer votre propre patrimoine immobilier : investirdanslancien.fr

linkedin.com/company/13001645

instagram.com/investir_dans_lancien

facebook.com/Investirdanslancien.fr